Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2021

68.

Ou mon année de naissance : pour relativiser, je fais ma revue de presse du matin, entre un extrait de la Supplique chantée  en 1967, et un terme imaginé pour la lutte contre le réchauffement climatique en 2100.

09:22 Publié dans Blog | Lien permanent

22/10/2021

70.

Qui eût cru, il y a quelques mois encore, que je m'inviterais, en faussaire magnifique, au micro de Virginie Vives, sur France Bleu Hérault, dans le beau studio du Roquerols, le jour même du centenaire de la naissance de Georges Brassens, dans sa ville? Pour parler d'autre chose que de lui, au final, puisqu'on m'a demandé de dire un mot sur Pierre Nicolas, évidemment. Et fait répéter ce que je pense être un des plus beaux vers de Hugo, sublimé par la scansion brassensienne : 'Dieu voulut que ses coups frappassent les amants par Satan liés". 

18:42 Publié dans Blog | Lien permanent

21/10/2021

71.

IMG_0194.jpgDe l'émotion, aujourd'hui: ça n'est pas tous les jours qu'on va chercher deux nouveaux titres chez l'éditeur. Arrivés à deux jours d'écart. Le premier, c'est le troisième sur la photo: troisième titre de théâtre, sur le mode du premier tiers du deuxième livre, si vous arrivez à suivre. Un monologue comique sur la solitude du contrebassiste ("la voix de Papa dans le corps de Maman"...) que je défendrai sur scène... mardi! Mais le deuxième tire, alors? Par superstition, et parce que j'en parlerai quand il sera temps, je ne vais pas le dévoiler tout de suite. Mais très vite. Un indice: il est superbe - la couverture est de Franck Gervaise - et ne fait pas que boucler la boucle: il en ouvre une autre.

17:56 Publié dans Blog | Lien permanent

20/10/2021

72.

J'apprends par la bande virtuelle qu'Anne-Françoise Kavauvea est décédée. Elle laisse derrière elle un blog riche, pointu dans ses choix, de seuil en seuil

18:38 Publié dans Blog | Lien permanent

19/10/2021

73.

Dans la pâtisserie qui fait aussi dépôt de colis, le regard du patron s'éclaire quand je viens chercher un carton sur lequel il est indiqué "Double Base stand". Je dois jouer de diplomatie pour le convaincre que je suis un faussaire honnête, et exigeant.

19:54 Publié dans Blog | Lien permanent

18/10/2021

74.

Quand il a appris qu’un écrivain allait passer une nuit dans la Médiathèque François-Mitterrand, début décembre, pour en sortir une nouvelle éditée le lendemain, Théva Nadal, agent de sécurité chargé de surveiller, deux nuits durant, le matériel des Automn’Halles et la Médiathèque elle-même, a proposé à Céline Vidal de faire de même. Le texte qui suit en est la trace, la preuve vivante que l’écriture dépasse de très loin les statuts et les préjugés, que la langue n’est plus un obstacle pour qui a quelque chose à dire qui vienne du ventre, de l’estomac. C’est tel quel que le blog des Automn’Halles livre ce texte, qui donne envie d’en savoir plus sur son auteur. Et l’inviter, le temps d’un parcours, à un rendez-vous de l’association, qui sait ?
Merci à Théva de nous avoir donné l’autorisation de l’éditer ICI.

16:25 Publié dans Blog | Lien permanent

17/10/2021

75.

De voir, sur l'affiche, le logo de la ville, et son office du Tourisme oeuvrer pour la communication, me rappelle tristement que Lyon, en son temps, n'a rien fait pour défendre mes ouvrages, alors même que bien de ses édiles me l'avaient promis : c'est ainsi, nul n'est prophète, blah blah blah.

09:19 Publié dans Blog | Lien permanent

16/10/2021

76.

Je retrouve ce vieux CD, je voudrais l'écouter mais je n'ai plus de lecteur. C'est la bande-originale d'un film de Benoît Cohen, que j'ai adoré à sa sortie en 2006, vu plusieurs fois en VHS ou en DVD. Son titre : "Qui m'aime me suive". Problème: un autre film plus récent, avec des acteurs plus connus, l'a supplanté sur les moteurs de recherche, et globalement dans l'histoire cinématographique. Je pense à mes romans qui, bientôt, ne seront plus disponibles et, de facto, plus lus, lulu. On meurt en partie de son vivant.

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent