Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2016

Présentation d'une ville (3)

Il y a cet homme que je croise tous les jours, qui habite en face de là où je gare Lady Vroom-Vroom, ma simili-Vespa. Il porte haut et fier ses soixante-dix balais, dirait Reggiani, dont plus de quarante passés embarqué, sur différents chalutiers. Il les connaît tous, sur les quais, s’étonne de me voir là, ne peut cacher le peu de légitimité qu’il m’accorde, mais je ne lui en veux pas. Courtois mais sanguin, il déplore tour à tour l’assistanat généralisé, le peu de crédit apporté, désormais, aux travailleurs de la mer et, plus largement, à ceux qui les ont entourés, aidés, ceux qui, comme lui encore, donnent le coup de main à l’arrivée au Môle, dépannent d’une pièce manquante, consolent quand rien n’est sorti d’un milieu rappelant, à chaque sortie, qu’il n’est pas naturel de l’exploiter. Cet homme-là, trapu mais altier, allégorie  de cette ville dans laquelle il est né, salue une vieille femme dans sa rue,  qu’il a peut-être, en son temps, tenté de conquérir et qui peine, voûtée sous l’effet de la fatigue, de l’âge et d’un travail harassant. Il dit que c’est elle qu’on devrait aider, mais  l’entraide, la solidarité et le respect des anciens sont des valeurs qui ont disparu, selon lui. Demain matin, aux aurores, il attendra devant sa porte celui qui lui voiture son journal et, après l’avoir lu, fera les cinq kilomètres, à pied, aller-retour, le séparant du Port, son rendez-vous quotidien.

00:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.