Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2022

Murat fait Carrière.

55AEE3E8-A1BA-40FC-AAF6-BC717AA984DE.jpegOn a le droit d’imaginer Jean-Louis Murat, depuis le temps, en orfèvre musical, qui dissocierait plan par plan ce qui fait un bon morceau musical. Le terme de chanson est proscrit, depuis longtemps, de son parcours artistique, ou seulement usité pour en rire, comme hier au théâtre Jean-Claude Carrière, dans le domaine d’Ô (une sacrée histoire pour y arriver, d’ailleurs…). « Allez-y, vous, je vous rattrape », dit-il, baguenaudeur, à ses compères historiques - si l’on ne tient pas compte du fait que l’un d’entre eux est le fils d’un des deux autres - « de toute manière, je fais toujours la même chanson ». Comme Dylan, comme Neil Young, à qui sa formation ressemble de plus en plus, c’est d’abord l’installation d’un spectre sonore, la basse lourde de Fred, la batterie feutrée de Yann et les sons de Denis, qui souligne. Des accords de Stratocaster sans mélodie, des bruits de bouche ou de bouchons de bouteille d’eau, une minute et demie, deux, plus tard, la voix chaude murmure un texte en écriture automatique qui devient secondaire, dans l’ambiance. La culture Blues bat son plein, Murat, toujours comme chez lui, se sert de sa voix comme du cinquième instrument sur scène, et mon amie Christine, enfin réconciliée avec le Bougnat, m’avouera avoir beaucoup aimé mais rien saisi du texte. Les amateurs les connaissent, les ont déjà entendus ailleurs, à Bourgoin, récemment. En rappel d’une carrière qui semble lointaine, maintenant, Murat met quand même tout le monde d’accord sur un premier piano-voix, « la pharmacienne d’Yvetaut » où son phrasé touche au sublime amoureux et met le théâtre en émoi. L’éclairage est sublime, le lieu de toute beauté, écologique er surchauffé, allez comprendre. Le mur que constituent les gradins (de théâtre) ne contribue pas à l’ambiance et à l’échange, mais Murat est de bonne humeur et improvise sur les bières locales « dégueulasses » qu’on veut lui fourguer « partout où il se pointe ». Arrive le moment où on se demande s’il ne va pas vexer ses hôtes, ou se braquer lui-même, comme il l’avait fait au Rockstore, il y a quatre ans, oubliant les huit morceaux de la dernière partie du concert. Non, là, ça reste bon enfant, et la bande-son est la même qu’aux Abattoirs, à part deux morceaux que je ne reconnais pas, qui n’étaient pas à Bourgoin, « Plus de ça entre nous » (titre apocryphe), aux polyphonies pop, et un autre, à moins que ce ne fût Montboufif, les Ayatollahs de la Muratie corrigeront d’eux-mêmes. Les morceaux phares, le « jerk » « Chacun sa façon », le dantesque - mais raccourci - « Franckie », « Battlefield » font leur office et si l’on craint le pire quand Jean-Louis quitte la scène au bout d’une heure et quart, c’est pour mieux y revenir, pour le splendide « Arc-en-ciel » en duo avec Denis, encore, et, la session rythmique revenue (« Ah, vous r’voilà, vous! ») et une clôture sur Taormina, suivie d’une standing ovation qui a semblé le surprendre, heureusement. Les sourires, les baisers qu’il nous a envoyés disent tout du moment qu’il a passé : pas le genre de la maison de simuler. Les Internationales de la guitare sont lancées sous de belles augures.

00:41 | Lien permanent

14/09/2022

Time after Time.

18:08 | Lien permanent

08/09/2022

MURAT LISTE DE VIE.

Capture d’écran 2022-09-07 à 19.33.39.png

  • 14.11.1993 Transbordeur, Lyon
  • 18.11.1997 Salle Rameau, Lyon
  • 14.12.1999 Le Transbordeur, Lyon
  • 11.11.1999 Le Trianon, Paris
  • 29.09.2000 Cave à musique Mâcon
  • 16.12.2000 le Polaris, Corbas
  • 13.04.2002 Transbordeur, Lyon
  • 6.11.2003 Ninkazi, Lyon
  • 19.10.2004 Salle Rameau, Lyon
  • 19.03.2005 Ninkazi, Lyon
  • 15.11.2006 Ninkazi, Lyon
  • 24.09.2008 Bourgoin-Jallieu, Théâtre
  • 21.10.2010 Centre Culturel, Saint-Genis-Laval
  • 12.10.2011 Ninkazi, Lyon
  • 16.03.2012 Bourgoin-Jallieu, les Abattoirs
  • 8.10.2013 Radiant, Caluire
  • 27.03.2013 Cave à musique Mâcon
  • 21.06.2014 Villeurbanne, La Doua
  • 12.10.2015 Théâtre de Villefranche
  • 11.10.2018 Rockstore Montpellier
  • 15.04.2022 Bourgoin-Jallieu Abattoirs
  • 22.09.2022 Internationales de la guitare Domaine d’O, Montpellier

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent